Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
abdelkrim

 

Salam Aleykhoum,


Voilà je suis une jeune femme qui croie en Dieu, en ses anges, en ses envoyés, à tout ce qu'Allah a crée et pourtant je souffre d'un mal qui va bientôt me faire sombrer dans la folie (que Dieu m'en préserve). Depuis toujours je souffre de tocs liés à tout ce qui touche aux impuretés: difficile de toucher les poignées de portes, d’enfiler un vêtement neuf que je n'ai pas relavé, etc...mais ces doutes n'ont cessé de s'accroitre à partir du moment où j'ai commencer à prier (à l'époque je faisais des études scientifiques et persuadée de la précision de tout ce qui m'entoure et de l'unicité d'Allah, j'ai commencé à faire la prière avec un petit livre pour ensuite apprendre par coeur quelques sourates car je ne lis pas l'arabe et ne le parle pas bien, juste j'arrive à comprendre une conversation). Ces doutes se sont amplifiés à un point où doutant presque tout le temps de ma pureté (je passe plus d'1h à faire le ghusl) ou de mes ablutions (je recommence sans cesse) j'ai arrêter un moment de prier sous conseils de certains proches qui me disaient qu'il fallait d'abord que je retrouve la raison et que peut être j'étais excusée. Cette année j'ai réussi plus ou moins à prier pendant le ramadan mais depuis sa fin c'est revenu. A chaque moment des ablutions j'ai des chuchotements divers sur le fait de les avoirs perdu (gaz ou autre...)ou alors pendant la prière (la validité de mon wudu me perturbe tellement que je doute même du nombre de rakas et que ça me déconcentre beaucoup). Je sais que ces chuchotement sont l'œuvre de Satan le Lapidé qui a trouvé mon point faible et en joue à sa guise et j'ai peur de ne pas mériter de me prosterner devant Allah car je l'invoque beaucoup pour sortir de ce cercle obsessionnel mais néanmoins je n'arrive pas à guérir au point (je sais que je serais sévèrement châtiée pour ça et j'ai peur de la Colère de Dieu du fait de mon manquement à ses obligations...)où il y a des jours où je ne fais pas les 5 prières quotidiennes car je suis épuisée de recommencer le wudu. Ma mère m'a dit de ne pas recommencer mais si c'était facile je ne posterai pas ce message. Je doute aussi sur la pureté de mes habits au point où je n'ai plus rien à me mettre car je met tout au lavage. Que faire? j'ai tellement envie de me rapprocher de mon créateur mais certainement pas de cette façon de prier (de façon bâclée). Quand est il du jugement de celui qui souffre de doutes tournant à l'obscession, s'il manque à ses obligations, est il excusé car souffrant de cette maladie? Peut on guérir d'une quelconque manière (je me refuse à aller voir un psy qui ne fera que m'écouter)? Je précise aussi que je passe beaucoup de temps aux toilettes, trop même, et qu'à force de tout relaver y compris le visage je me fais beaucoup de mal. Quand au fait de toucher une pierre pour tayamoum j'y ai pensé mais comme j'ai d'éternels doutes il faudrait qu'elle soit neuve sinon je ne pourrais même pas me la passer sur le visage ou toucher mes affaires...Je vous remercie d'avance pour votre future aide.Qu'Allah vous récompense pour les conseils et l'aide que vous pourrez me procurer.

 

Wa ahléikoum salam okhti al ‘aziza,

 

Combien de personnes savent qu’ils sont insufflés par le démon mais continuent de le suivre ! Comprenez que tant que vous mettrez en pratique ces insufflations démoniaques par l’agissement dans le sens de celles-ci, votre maladie augmentera proportionnellement à cet agissement jusqu’à tendre vers le trouble obsessionnel compulsif (toc) !

 

Ainsi, saisissez qu’agir dans le sens du démon plus que dans celui de la raison peut vous écarter de la droiture spirituelle comme de la droiture mentale ! En effet, celui qui agit en fonction de son référenciel interne, qui quant à lui est altéré et faussé par un diable, risque de devenir anormal, voire fou car la définition islamique de la folie est justement : « l’agissement dans le réel à partir d’un référenciel virtuel tendant vers l’anormalité comportementale ! »

 

Le remède consiste donc à ne pas croire en ces doutes et en ces insufflations car c’est effectivement en raison de votre certitude à l’endroit de ces doutes intérieurs que vous n’avez pas la force de vous opposer à ceux-ci !

 

Toutes les maladies ont pour origine une carence

A l’endroit de la connaissance et de la croyance

Car celui qui connait Allah à travers sa toute puissance

Ne focalise pas sur les djinns, ni ne leur accorde d’importance

 

Comprenez que je peux vous aider, mais que je ne pourrai rien faire, si vous ne décidez pas d’arrêter d’écouter cette petite voix intérieure qui aspire à vous éloigner de la normalité mentale car effectivement après avoir détourné votre cœur, Satan aspirera à détériorer aussi votre raison, s’il peut évidemment le faire !

 

 Vous avez donc une part de responsabilité dans votre maladie tout comme le paranoïaque en a une aussi dans la sienne ! En effet, il y a une différence à opérer entre une méfiance suscitée et provoquée par un événement indépendant, et une autre qui recherche et provoque, elle-même, les éléments suspects susceptibles de l’alimenter, de sorte que le parano est celui qui, en réalité, alimente le premier sa propre paranoïa en interprétant tout en fonction de celle-ci!

 

Il existe, par déduction, de nombreuses maladies qui s’autoalimentent. Et quand une maladie s’autoalimente, c’est que le malade subit en réalité un châtiment des conséquences de la valorisation dans sa conscience du faux au détriment de la vérité, à l’instar de celui qui se pense malade et qui alimente sa maladie des suites de sa ferme pensée ! Ecouter ce genre d’individus, c’est donc risquer aussi de se rendre malade comme ceux qui ne font que parler de djinns et de maladies occultes et qui contaminent ceux qui les écoutent !

 

Sachez qu’il existe de subtiles fausses divinités

Car ceux dont l’objectif est de vivre dans la longévité

Ou ceux qui se rendent malade d’être privés de santé

Ne font, en réalité, que transformer le moyen en finalité

 

 Ainsi, généralement les maladies mentales sont alimentées, très souvent, par l’agissement anormal dans le réel, de sorte que plus un individu fait une chose anormale plus il perd et affaiblit la raison. C’est donc l’anormalité comportementale qui nourrit avant tout la maladie mentale et pas le contraire ! Et cette anormalité comportementale est liée à son tour à la trop grande valorisation de l’insufflation démoniaque. C’est pourquoi les novices dans la religion sont les plus affectés par ce genre de maladie.  

 

Ecoutez moi, ma sœur fillah, ayez confiance en mes exhortations, et vous vous en sortirez, écoutez-moi plus que vous ne vous écoutez, car malheureusement beaucoup, en effet, ont besoin d’écouter autrui plutôt que leurs propres personnes car certains effectivement à trop vouloir s’écouter se vouent hélas à un égarement évident ! N’écoutez pas non plus n’importe qui ! Surtout pas ceux qui vous ont conseillé d’arrêter la prière car, en réalité, ils n’ont fait que donner un son par leur langue à votre voix démoniaque intérieure en devenant par conséquent des diables humains par leur ignorance ! Ecoutez plutôt les éducateurs de l’âme, compétents en psychologie et capable de vous orienter vers la guérison, et non ces imams ignorants et ces raqys incompétents, qui ne savent que diriger la prière ou faire des roqyas sans discuter, et qui ne connaissent, par conséquent, rien de la médecine du cœur et des relations.

 

Je vais vous donner une règle capitale qui vous soignera, bi haouli lah, de votre maladie si vous vous y tenez: « ne vous fiez plus au doute mais uniquement à la certitude » car la certitude est supérieure au doute ! Ainsi, quand vous faites les ablutions, et que vous êtes sur de les avoir fait, alors tous les doutes qui suivront ne devront être pris en compte, même s’ils sont présents ! De la sorte, vous agirez contrairement aux doutes et de cet agissement diamétrale, ils disparaîtront car c’est justement en allant à contre sens de la volonté démoniaque que celle-ci diminue en impact sur notre personne !

 

Ainsi, je propose quatre remèdes :

-          - Approfondir votre tawhid dans la Seigneurie afin de vous renforcer

-          - Vous reposer sur la certitude et non le doute (c’est une règle jurisprudentielle islamique)

-          - Et persévérer dans la pratique des préceptes de la religion

-          - Vous entourer de gens de science

 

Si vous mettez en pratique ces 4 remèdes, vous guérirez  par la grâce d’Allah rapidement !

 

Qu’Allah renforce votre cœur par la fatigue de votre corps !

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  • Aucun commentaire trouvé