Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Psychologie  •   •  Affichages : 3548

 

Assalam Alaykoum, mahdy,

 

Je vais essayer de faire en quelque mots…  Depuis mon jeune age je me sent seule même quand je m'entour je me sent  souvent loin des autres  moin depuis que je me suis convertie à l'islam  hamdou lillah . Pendant longtemps j'avais peur du noir je me sentais toujours suivi j'ai réussi à attenuer cette peur au fil des annéés al hamdou lillah c'est etrange mon enfance me parrait inconnu pas de souvenir. j'ai aussi un autre problème particulièrement avec les hommes je me retrouve souvent confronter à des hommes instable alors que je cherche la stabilité j'ai été maitresse d'un homme à l'age de 15ans pendant des annees c'etais quelque chose qui me dégoutais mais je n'arrivais pas à m' en defaire se qui m'a permise de le quitté est d'avoir avoué à sa femme cette tromperie après ca je me suis senti soulagé mais mes relations avec les hommes n'ont fait que etre un échec à chaque fois qu' un homme rentrait dans ma vie il finissait par me quitter avec des mots comme " je t'aime mais je peu pas continuer" toujours dans cette frustration je cherche toujours à  m'améliorer  mais cela ne change rien je me remet toujours en question je suis dur avec moi même trop rigide je suis très sensible on me fait souvent culpabiliser. Quand Allah azza wa djel à ouvert mon coeur à l'islam ca été  un soulagement et je me suis senti  pour la première fois aimè, j'ai eu cette envie de ne plus abandonner et mit un grand espoir en sa Misericorde pour remettre de l'ordre dans ma vie comme le faite de me marier avec un homme juste. Aujourd' hui se que je vis avec mon mari est difficile pour moi c'est comme un retour en arrière je me sent à nouveau mal aimé delaissé, trahi je me pose cette question pourquoi toujours le même scenario ? Que veut-il me dire mon Seigneur ? Que veut-il m'enseigner dans cette épreuve ?... Je m'interroge tout le temps je suis fatigué al hamdou lillah. Je parle trop tjrs en réflection cherche toujours la solution au probleme j'en ais mare d etre ainsi cela me pousse à etre colerique impatiente des traits de caractere que je deteste . C'est étrange j'ai comme la sensation  aufond de moi, une image de moi sage douce calme et je suis le contraire à la surface j ai du mal à comprendre et aussi pourquoi je laisse les gens me faire du mal je suis tjrs dans l'excuse je trouve tjrs des excuses aux autres ..... J'espere que tu sera cibler se que voulais exprimer  in cha Allah. Par la permission de mon Crèateur j'ai espoir de trouver le remede à mes souffrances. Baraka Allahou fik pour tous tes efforts .... Qu Allah te récompense par des biens meilleurs.

 


Wa ahleik salam orti al ‘aziza,

 

Vous avez bel et bien un diable qui aspire à vous détruire, et ce, depuis votre tendre enfance. Il vous pousse à vous torturer intérieurement, et physiquement s’il le peut, par l’invitation à accomplir des actes qui vous feront souffrir, et ce, jusqu’à ce que pensez à la libération par le suicide.

 

Sachez qu’il existe différentes formes d’automutilation :

-         - Doctrinale

-         - Sentimentale

-         - Physique

 

La première des automutilations est celle de ceux qui s’allient avec leur diable à cause de leur souffrance en arrêtant la pratique religieuse et en reniant l’existence d’Allah. C’est celle aussi de ceux qui se plaignent du destin ou d’impasses circonstancielles, puisque ne les acceptant pas, et se rendent malades, par déduction, par leurs propres plaintes interminables. La deuxième automutilation est celle de ceux qui entretiennent un amour impossible ou illicite ou une relation toxique qui les ronge et les détruit. La dernière automutilation est celle ceux qui se font mal physiquement en portant atteinte directement à leur corps, ou en se donnant facilement sexuellement à des inconnus comme les filles de tournante par exemple.

 

Comprends ma sœur fillah que dans ces trois cas de figure, il y a toujours un diable qui aspire à tuer le corps dans lequel il se trouve ! Et généralement, c’est toujours avec la complicité de la personne dominée qu’il parvient à sa fin. En effet, respectivement :

-          - Dans le premier, c’est la plainte maladive

-          - Dans le second, c’est l’amour passionnel

-          - Dans le troisième, c’est la scarification et la désapropriation corporelle

 

Saisis en conclusion, ma sœur fillah, que c’est Satan qui t’a mis dans une situation d’impasses afin que tu te rendes malade à trop te plaindre ! Je t’invite afin de t’en sortir à :

  •          Redéfinir la relation de départ avec ton mari car si tu t’es marié dans l’espérance qu’il rompt avec sa deuxième femme alors tu souffriras proportionnellement à la pérennité de son second mariage
  •           Accepter le destin et transformer la peine de l’épreuve en plaisir, moyennant la patience par laquelle nous adorons et nous nous rapprochons d’Allah
  •         Arrêter de te plaindre et de penser à la seconde alliance de ton époux

 

Si tu purifies ton intention, accepte le destin et arrête de te plaindre, tu guériras de la souffrance que tu connais actuellement. A défaut, de pouvoir faire ce que je te demande de faire, tu devras et, Allah est plus savant, te séparer de ton époux car tu risques effectivement de te tuer à patienter une situation qui te dépasse, et qui te dépouille hélas progressivement de la flamme de la vie, de la joie et de la stabilité !

 

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

  

  • Aucun commentaire trouvé