Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Relations extraconjugales  •   •  Affichages : 1880

Salam aleykoum,

Je vous écris à nouveau et non seulement en réponse au précédent mail informatif adressé dont je vous remercie. En effet, j'ai pu voir à travers votre site que vous preniez parfois le temps de répondre à certains messages de personnes vous exposant leurs difficultés. C'est ce que je souhaiterai faire si vous me le permettez. Mon problème concerne l'amour, et plus précisément le coup de foudre. Mais il est plus grand encore au vu de ma situation de femme mariée. Il en est un car ce n'est pas de mon époux dont je suis amoureuse. J'ai honte de l'écrire mais je dois avouer que je suis éprise d'un homme qui fréquente mon mari depuis trois longues années maintenant. Bien entendu, je n'ai jamais songé à lui parler. Je ne parle d'ailleurs pas aux hommes et je suis voilée depuis de nombreuses années. En réalité, je suis très mal à l'aise aux regards des hommes sur moi et je n'aime pas me faire remarquer. J'ai toujours été réservée, idéaliste, rêveuse, à beaucoup lire, m'inspirant de la nature... Et puis il y a les violences de mon mari qui ont duré un certain temps et ont détruit une partie de ce que j'étais. Ces violences qui ont d'ailleurs contrasté avec l'image d'un être calme et pondéré qu'il avait lorsque nous nous étions rencontrés en mouqabala. Je ne l'avais pas fréquenté et il faut dire que je me suis quelque peu précipité en me mariant, je n'avais que vinght huit ans.

Peu de temps après notre mariage et parallèlement à ses violences, il a fait la connaissance de cet homme qu'il invitait de nombreuses fois chez nous. Moi, je restais naturellement  dans la cuisine, je ne me mélangeais pas à eux mais je pouvais entendre ce que cet homme disait et j'ai peu à peu appris à le connaître de l'autre côté du mur. Il y a eu ma grossesse, mon accouchement.. A chaque étape de ma vie, cet homme était là, je pouvais entendre mon mari lui annonçant nos nouvelles et ainsi apprécier ses réactions. Parfois, nous étions en voiture ensemble car moi mari avait à le déposer et c'est comme si il y avait une alchimie dans l'air. Nous nous regardions peu, moi je dirigeais mon regard ailleurs, tant que possible. Mais il y avait dans sa façon d'être en ma présence, un sentiment ressenti comme évident qu'il était attiré par moi. Lorsque j'ai demandé le divorce à cause des conflits permanents avec mon époux, il était là pour le conseiller, il lui rappela la douceur à avoir.

J'étais complément stupéfaite, je ne savais pas qu'il pouvait être là. Nos regards se croisèrent. Il regarda ma photo pendant plusieurs secondes. J'ai eu à signer, il m'observa très attentivement et j'en fus très gênée. Depuis cette rencontre inattendue, il est parti vivre une ville à côté pour ses études. J'ai pu essayer d'oublier un certain temps. Mais dernièrement, je l'ai revu de façon encore inattendue. Nous devions nous rendre dans la ville où il est pour un rdv important et mon mari eu l'idée de le revoir. Cela faisait près d'un an que je ne l'avais plus vu. Il y avait encore cette alchimie dans l'air, cette attraction... Il essaya de croiser son regard au mien et puis avant de partir, il me lança un "Salam aleykoum" empreint de bienveillance. J'ai beaucoup imploré Allah car cet amour me fait souffrir mais il demeure. Je me réfugie dans le Quran et je pleure de ne pas aimer le père de mon enfant. Ses violences ont désormais cessé Wa AlhamdouliLlah. Mais pas cet amour interdit que je ressens. Je ne peux me séparer de lui égoïstement car il en va du bien être psychique de mon enfant et je dois supporter jusqu'à ce qu'Allâh me donne une issue favorable. Pourriez-vous donner un sens à cet amour ? Pourquoi est-ce qu'il n'est pas tourné vers mon époux qui m'ai licite ? Est-ce shaytan qui m'incite à commettre la turpitude ? AlhamdouliLlah cela n'a pas d'effet car jamais je ne me déshonorerai mais il est certain que cela me fait souffrir. C'est comme si mon âme avait trouvé celle qui lui correspond mais pas au bon moment. Baraka Allahou fikoum d'avoir pris le temps de me lire et je vous prie de m'excuser pour la longueur du propos.


Wa 3aleikoum salam,

Je vous invite à consulter cet article https://www.mahdyibnsalah.fr/relations-extraconjugales/ils-ont-un-coup-de-foudre-alors-qu-ils-sont-deja-maries.html

Ceci dit, sachez que votre coup de foudre est, de toute évidence, satanique !

L’amour pur et authentique ne se construit pas, à partir, d’une trahison et d’une tromperie ! Vous êtes, en effet, mariée à un homme, et vous donnez de votre cœur à l’ami de ce dernier ?!? C’est ce que j’appelle de l’adultère moral et intentionnel !

Intentionnel pour la tromperie, et moral pour la trahison qui s’additionne à la tromperie bien que la tromperie soit déjà une trahison en soi !

L’adultère intentionnel consiste à tromper votre époux avec un autre homme, et ce, en intentions ! En plus, d’être une tromperie, c’est aussi une trahison, si cette tromperie se concrétise avec une personne que vous avez connu par l’entremise de votre mari, suite à une période où l’époux était justement présent lors de la naissance des traîtres sentiments !

En effet, imaginez que vous divorciez et que par la suite vous épousiez l’ami de votre mari. Vous avez pensé à la réaction de ce dernier ? Il va évidemment se dire : « ils m’ont trahi » car la relation a effectivement débuté au moment où vous étiez mariés et il fut la cause de votre rencontre !

Il existe énormément de personnes comme vous qui possèdent une inclinaison à l’hypocrisie relationnelle. En effet, à partir du moment où vous sentez les germes de l’hypocrisie naître en votre âme et conscience alors deux options s’offrent à vous :

-        Soit, vous étouffez ces sentiments sataniques pour une coupure radicale de contacts avec tous les hommes autres que votre époux
-        Soit, à défaut de pouvoir étouffer ces sentiments maléfiques, vous divorcez pour vous prémunir de trahir et de tromper moralement et intentionnellement votre mari

Le choix de rester avec votre époux à cause de l’enfant n’est qu’un choix satanique car vous nuisez par votre hypocrisie à votre époux et à votre enfant car l’hypocrisie relationnelle est l’un des ponts qui fait le plus passer de ténèbres !

Et, si vous décidez de rompre avec votre époux car c’est un droit de la femme que de rompre avec un homme qu’elle n’aime plus comme le mentionne la tradition où fut légiféré le Khoulou3: alors il vous incombe le devoir de ne pas vous mettre avec l’ami de votre ex-mari car bien que halal dans l’apparence, ce mariage serait haram moralement, étant donné que cette alliance aura débuté alors que vous étiez mariée !

Votre cas illustre pertinemment le côté Judaïque de l’islamité des musulmans de France c’est-à-dire de la hallalité seulement dans la forme, et plein de harams dans le fond, à l’exemple de ces juifs qui pour contourner l’interdiction de pêcher le samedi : mirent les filets le vendredi, et ramassèrent les poissons le dimanche !

Cela étant, votre démarche de questionner et de souffrir de votre état est louable ! D’autant plus que vous n’avez pas concrétiser votre intention en actes à l’heure où le manque de scrupule caractérise curellement la plupart des musulmans de France ! Bien que le doute à l’endroit de cet amour, et le fantasme d’espérer quelque chose soient déjà des actes en soi qui alimentent le démon à l’origine de votre situation…

Voilà, votre récit illustre pertinemment les conséquences d’une résidence au sein dans un environnement ténébreux !

Je n’ai pas vu, en effet, de dangers plus néfastes pour le cœur et l’âme que les relations toxiques ! Et, je sais de quoi je parle, car j’ai justement ouvert volontairement le circuit de ma personnalité à de nombreux profils démoniaques, et ce, afin de pouvoir les étudier ! Je ne le regrette pas car les avantages l’emportèrent de loin sur les inconvénients puisque grâce à mes travaux sur l’explication des mécanismes de la personnalité humaine beaucoup de personnes parviennent, à l’heure actuelle, à comprendre et à remédier à leurs problématiques relationnels !

Aujourd’hui, vu que mes études sont un peu près complètes sur le sujet, je n’ai plus besoin de m’ouvrir d’où ma fermeture actuelle qui me permet de mesurer la différence radicale qui existe entre l’état ou vous nouez des relations toxiques et l’état ou vous en êtes préservé !

Par Allah, je peux vous dire, et ce, sans me tromper que l’impuissance des gens à se réformer spirituellement découle principalement des relations toxiques ou de l’environnement ténébreux car les relations toxiques apportent effectivement la pulsion en vous, et toute pulsion aspire à se concrétiser en actes, de sorte que vous vous identifiez à la laideur de cette dernière ! Si vous ne la concrétisez pas, alors elle se transforme en gêne et en pression dont la concrétisation par un acte illicite peut vous libérer d’une libération qui renforcera la pulsion de départ jusqu’à la constitution d’un cercle vicieux qui vous rendra addict à votre perte !

Par Allah, nous vivons bel et bien la période qui précède la venue de l’antéchrist, et ce, tellement la bataille entre le fond et la forme de l’islam fait rage, si bien que désormais nous pouvons mesurer l’authenticité de la foi du musulman à son désir de cultiver du vrai, comme le désir ardent de rencontrer Allah, les larmes de la repentance, le scrupule à l’endroit des péchés, ou la concentration dans la prière…

Tout ceci n’est devenu qu’artifices contenus dans les livres qui relatent la vie de nos pieux prédécesseurs, et ce, pour une grande majorité de musulmans pour qui ne comptent que la reconnaissance sociale, et qui se confinent consécutivement à limiter leur islamité à une forme dépouillée de profondeurs, et ce, en totale contradiction avec le fond idéal de l’islamité !

Qu’Allah puisse réunir les authentiques entre eux, et qu’il les épargne de s’associer avec des gens faux, de sorte que les gens faux puissent se consumer de se trahir les uns les autres…

Mahdy Ibn Salah


Participant à cette conversation

  • BismiLlah
    Allah a créé pour l'homme sa moitié, sa côte pour le soutenir afin qu'il vive auprès d'elle en tranquilité... en paix... dans la proximité comme dans la distance. Si ce n'est pas le cas c'est que la côte est artificiel, elle est comme une prothèse, une copie non conforme et révèle qu'elle provient d'un amour non naturel, même s'il ne la redresse pas et qu'il la laisse ainsi elle s'usera et se brisera, Ô Allah Toi qui lance contre le faux la vérité qui le subjugue...




    27 avril 2017 09:28.


    BismiLlah
    le prophète (que la paix le salut et les bénédictions de d'Allah soient sur lui) a dit que celui qui constate un mal doit intervenir pour le corriger par la main, s'il n'en ai pas capable, qu'il le fasse par la langue, s'il n'en ai pas capable non plus qu'il le désapprouve alors dans son for intérieure, et il a dit c'est là le degré le plus faible de la foi. quand est il de ceux qui ne font rien, de ceux qui ont agréé le mal. De nos jours certains font confiances aux traites qui font barrage et obstruent le chemin d'Allah en les aimants parfois même en leur vouant un culte exclusif et il rejette avec orgueil la vérité quand elle leur vient. Sourate Al Mulk à méditer...

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0