Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Spiritualité  •   •  Affichages : 547

Salam,

Je suis une jeune musulmane qui essaye de se perfectionner de rattraperle temps perdu. Durant tout mon enfance j'ai été pieux et respecté mes devoirs vis à vis de mon seigneur mais il y'a de cela quelque temps j'ai perdu la foi et j'ai commis une acte abominable. Je me reconnais plus, je déteste ma personne si bien que je me suis repentie et ne desespere pas de la misericorde du tout puissant. Je sais fermement que je vais plus y retourner incha Allah. J'ai plus d'estime pour ma personne. Mon entourage me considère comme la plus pieuse c'est ce qui me hante le plus car ils font des éloges pour ma personne et conformément au hadith du prophète (PSL) ça ne me profite guère. Dernièrement j'ai décidé de ne pas me marier pour ces raisons:

J'arrive plus à aimer, je ne veux pas nuire à mon prochain mari car je sais que je serai triste jusqu'à la fin de mes jours à chaque que je penserai àl'acte que j'ai commis et je ne veux pas empêcher d'avoir des enfants pieux vu que j'ai désobéi à mon maître, également j'aurai honte de mes futurs enfants et je sais pas comment les eduqer sue le droit chemin vu que moi même j'ai raté ma vocation et enfin je veux me punir et me refuser de tout plaisir terrestre. J'aimerai savoir si le fait de renoncer au mariage constitue-t'il un péché?  Je serai très reconnaissante de votre réponse (basée sur la souna et le saint coran)

Wa 3aleik salam, okhty al karima,

Personne n’est infaillible ! Notre prophète a dit dans une tradition authentique : « Que tous les fils d’Adam font des erreurs et les meilleurs d’entre eux sont ceux qui se repentent. »

A partir de là, l’erreur est sensée être le point de départ d’une transformation positive vers le perfectionnement. C’est comme cela que l’on doit prendre l’erreur, à savoir l’utiliser pour construire un avenir meilleur.

Il y a, selon Ibn Qayyim, deux écoles concernant la remémoration du péché :

-       Celle qui prône la remémoration
-       Celle qui prône l’oubli

La première école est celle de ceux qui pensent qu’en se rappelant ses erreurs, nous parvenons à entretenir la crainte d’Allah afin d’œuvrer et de se protéger davantage. La seconde école est celle de ceux qui prônent l’oubli, et ce, quand la remémoration tétanise et angoisse jusqu’à nous consumer notre lumière.

Or, nous savons que l’angoisse n’est pas un sentiment positif dans la mesure où il génère l’absorption d’ondes négatives et ténébreuses à même de nous pousser à sombrer.

C’est pourquoi, il est important d’exploiter l’erreur pour devenir meilleur, et non pas d’y repenser constamment de sorte d’entretenir une image négative de soi !

En effet, l’une des raisons de l’interdiction de la médisance, c’est qu’elle pousse le médisant à faire du passé d’un individu : une constante chez lui, de sorte de lui interdire mentalement une quelconque réforme ou même une repentance, comme l’évolution positive n’existait pas !

Aussi, le médisant commet une faute grave car en rendant constant par sa langue : une erreur ou un passé, il se met entre l’individu et la miséricorde d’Allah, et nul doute que ce comportement mène en Enfer car personne n’a le droit de se mettre entre Allah et un individu qui cherche la réforme et le pardon divin !

C’est pourquoi, il t’est interdit de te voir négativement ! Tu as le droit de t’attrister pour tes fautes mais jamais la faute ne doit nourrir une mauvaise image de soi, et ce, jusqu’à ce que l’insufflation démoniaque dont la vocation est la mutilation spirituelle ne devienne effective !

La meilleure manière de se punir, c’est de s’éloigner de l’acte qui a suscité en nous cette mauvaise image de soi, et non pas de se diriger vers ce qui risque de nous refaire succomber…

Méfiez-vous de la ruse du diable qui peut profiter de votre regret profond et sincère pour vous pousser à agir d’une manière à accentuer votre propre mal-être !

Qu’Allah vous préserve  
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé